— THE PUTSCH GIRLS #7 – Mon cancer du sein est-il d’origine génétique ? Carole, certifiée Agent Secret.

Mes docteurs me dirigent en consultation génétique, afin de déceler une probable altération du gène BRCA1 ou BRCA2, compte tenu de mes antécédents familiaux et de mon jeune âge.

Mon cancer vient probablement d’une mutation génétique.

🧬 Quand j’ai rencontré mon chirurgien de l’Institut Curie en septembre 2018, il m’a indiqué qu’au vu de mon jeune âge et de mon histoire familiale (antécédents familiaux de cancer du sein et de cancer de la peau), il se pourrait fortement que mon cancer soit de type génétique. A ce jour, deux gènes de prédisposition au cancer du sein sont identifiés : BRCA1 (pour BReast CAncer) et BRCA2. Je vous invite à lire mon article sur ma rencontre avec Angelina Jolie, où je vous parlais déjà de ces mutations génétiques.

🕵️‍♀️ Avant mon premier rendez-vous de génétique, on me donne des papiers à remplir (j’ai tenté de compter les pages mais je me suis endormie avant la fin 😴). J’ai eu l’impression d’avoir pris une goutte de polynectar et d’avoir emprunté l’apparence de James Bond : tailleur, lunettes de soleil, Aston Martin et tous les gadgets : tout était là à mon service pour savoir si mon cancer était bel et bien d’origine génétique, et si oui, de la branche maternelle ou paternelle. L’enquête est lancée, je prends mon papier, ma plume et j’entame les interviews familiales pour répondre aux questions posées.

La série de rendez-vous commence…

💉 Puis, je vais au rendez-vous, où l’on me fait une prise de sang et un prélèvement buccal. On me donne également des fiches pour contacter les hôpitaux où ma grand-mère et ma grande-tante ont été suivies pour récupérer des informations sur leur type de cancer. J’ai appelé tous les instituts de la région et n’ai réussi à récolter aucune info (c’est chaud, ma période d’essai en tant qu’agent secret est compromise). Soit elles ont été soignées autre part, soit les fichiers ont été détruits. Bon, cela aurait été super d’obtenir ces éléments mais ce n’était pas la clé pour avoir une réponse.  

🕵️‍♀️ Ensuite, je me rends au second rendez-vous, on me confirme que mon cancer est d’ordre génétique : j’ai une altération du gène BRCA1. Concrètement, cela signifie que j’ai plus de risques de développer un cancer du sein et de l’ovaire que la moyenne.

De surprise en surprise…

🕵️‍♀️ Cela ne s’arrête pas là ! C’est au tour de mes parents de réaliser le test pour savoir lequel des deux a le gène BRCA1 altéré. Les docteurs et nous pensions que cela venait du côté de ma maman vu que ma grand-mère maternelle était décédée d’un cancer du sein à 42 ans et que sa sœur en avait également eu un.

🕵️‍♀️ Et là…… lors d’un quatrième rendez-vous (le troisième étant pour expliquer les tests à mes parents, leur faire une prise de sang et un prélèvement buccal), on nous annonce que c’est mon père qui est porteur de la mutation génétique BRCA1. Alias, les mystères de la génétique. A priori, comme les cancers du sein chez l’homme sont moins fréquents, cela se manifeste moins chez l’homme.

🕵️‍♀️ Enfin, ma grand-mère paternelle a donc fait le test. Celui-ci s’est révélé négatif, ce qui signifie que c’était mon grand-père paternel qui avait son gène BRCA1 muté. Il n’y a plus que mes soeurs (demi-soeurs du côté paternel) qui doivent se faire tester !

Et vous, vous a-t-on proposé de faire le test génétique ?

Crédit Photo : The Putsch Girls

🐳 PS : Par soucis de confidentialité, je n’ai pu vous montrer mon visage d’agent secret. J’ai choisi de vous faire chercher la petite bête (poissons ou mutation génétique au choix) à la Caleta Buena à Cuba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *