— PRE-CHIMIOTHERAPIE #3 — Perruque / Prothèse capillaire : le bon Choix

La chimiothérapie, traitement anticancéreux, fait souvent perdre les cheveux. Les critères à considérer pour l'achat d'une perruque / prothèse capillaire sont

Où acheter sa perruque ?

Tout en se préparant psychologiquement à perdre sa chère crinière, il faut choisir où acheter sa perruque, si l’on souhaite en porter une.

Personnellement, cela peut paraître superficiel mais perdre mes cheveux a été une des choses les plus dures dans le protocole de soins. J’ai eu l’impression de perdre mon identité. Lorsque l’on perd ses cheveux, c’est le moment idéal pour tester plein de coupes et couleurs différentes via les perruques. Toutefois, mon objectif a été de rester le plus proche de la réalité. Je voulais une perruque à l’identique de ma chevelure bien aimée.

Le benchmark : 2 types de perruque ?

🤔 Au moment fatidique de choisir ma perruque, je me suis rendue à l’Espace Recherche et Information (ERI) de l’Institut Curie, où j’ai toujours reçu de supers conseils et un accueil chaleureux.  

🤔 Je découvre qu’il y a deux types de perruque : en cheveux synthétiques et en cheveux naturels. Je touche deux modèles. Je préfère en cheveux naturels.

😍 Puis, je regarde avec l’ERI les adresses qui existent sur le marché et je suis séduite par la startup Alma Perruques, dirigée par Sabrina Guettaf, dont l’histoire me touche beaucoup. Tout est personnalisé à 100%. Quoi de plus frustrant de perdre cet aspect de notre féminité et de ne pas pouvoir choisir précisément ce que l’on choisira au moment de la chute des cheveux ? Le prix défie également la concurrence : ma perruque sur mesure en cheveux naturels, longs et bonnet basique est à 990€. Alors oui, cela paraît très cher mais c’est nettement moins cher que ce que j’ai vu par ailleurs en cheveux naturels & longs. Cerise sur le gâteau : la qualité est top !

Direction le Showroom Alma Perruques :

🏎 C’est parti pour les essayages… J’avais la boule au ventre.

👩‍❤️‍👩 Mon amie C. m’accompagne à mon premier rendez-vous chez Alma, que j’appréhendais sérieusement…

☕️ Nous avons été accueillies par Sabrina, dans un showroom où je me suis sentie comme chez moi : décoration tendance et girly, on se sert son thé et des bonbons comme à la maison ! Note à moi-même : l’écart bonbons a fait beaucoup de bien à ce moment-là… Bref, d’emblée, je me sens un peu plus à l’aise.

Mon choix :

🎀 Une longueur de base : long

🎀 Une couleur : je demande à avoir la même qu’à l’heure « actuelle » = avant la chute. Chapeau pour la couleur finale car j’avais un balayage et les couleurs sont plus dures à réaliser sur les perruques à cause des traitements qu’elles reçoivent.

🎀 Une touche de fin : à moi le wavy naturel !  C’est le seul changement dont j’étais hyper ravie !

🎀 Comme il s’agit de sur mesure, la fabrication et la livraison de perruque peuvent prendre un peu de temps, selon les périodes. De mon côté, Alma Perruques m’avait prêtée une perruque temporaire. ❤️

🎀 Sachez qu’il existe aussi des turbans et bonnets très sympa (je vous en parlerai bientôt 😉).

Le prix :

💶 Côté remboursement, fin 2018, la Sécurité Sociale a pris en charge 125€, ma mutuelle a complété une bonne partie et je remercie la Ligue contre le cancer (et l’assistante sociale de l’Institut Curie qui m’a aidée dans les démarches) pour leur aide financière qui a complété le reste.

💶 Entre temps, une loi a modifié le remboursement des prothèses capillaires et qui n’est pas du tout favorable aux achats de perruques en cheveux naturels longs… Je vous en parlerai également bientôt !

Je vous raconterai aussi prochainement comment Alma Perruques s’y est pris pour que je vive au mieux le rasage de mes cheveux !

En attendant, avez-vous des anecdotes à raconter dans le choix de votre perruque ? Qu’avez-vous choisi ?

Crédit Photo : The Putsch Girls

11 commentaires sur “— PRE-CHIMIOTHERAPIE #3 — Perruque / Prothèse capillaire : le bon Choix

  1. Je viens de te lire..

    Très bien écrit..il me semblait revivre les moments.. excepté que j’avais accepté la mastectomie mais ne pensait pas subir la chimio ( je me référais au cancer du sein de maman ), alors l’annonce de la chimio et la perte des cheveux ont été un tsunami…

    Les collants sur le traçage pour la radiothérapie m’ont fortement génée sur la fin..

    Merci pour ton témoignage..et tes petits conseils 😘
    Prends soin de toi

      1. Bonjour
        Je m’appelle Carole. Je suis prof à Troyes et on m’a détecté un cancer du sein au mois de juin 2019.
        J’ai fait beaucoup d’essais de perruques et à chaque fois j’avais l’impression d’avoir un casque sur la tête ! Ce n’était pas pour moi !
        Ensuite j’ai découvert le site des Frangynes. Une belle alternative à la perruque et aux foulards. Comme il n’y a pas de distributeur à Troyes, je suis allée faire des essais dans une pharmacie à Reims. Ça m’a plu tout de suite ! Le kit 1 Frange + 1 bandeau est remboursé par la sécu en demandant bien à l’oncologue une ordonnance “prothèse capillaire ET accessoires.
        Cette solution m’a vraiment aidé à continuer à me sentir féminine. J’ai maintenant tout un tas de bandeaux, bonnets et bérets que j’adapte à ma frange au gré de mes tenues !
        J’espère que ces qqs conseils pourront être utiles.
        Joli blog. Belle initiative !
        Soyons fortes et solidaires !

        1. Bonsoir Carole (très joli prénom… :)),
          Je te remercie pour ton témoignage ! J’ai découvert les Frangynes trop tard (après plusieurs mois de chimio) mais j’adore !!!
          Clairement, ensemble on est plus fortes !

  2. Bonjour,

    Que de souvenirs en lisant ton témoignage, qui me font repartir 6 ans en arrière (j’avais alors 44 ans lorsque le diagnostic est tombé), bien que toujours aussi présent à ce jour. Après l’annonce du protocole final qui incluait finalement la chimiothérapie en plus de la radiothérapie, j’ai aussi opté pour le choix d’une perruque. Je porte les cheveux court et donc cela a été plus facile d’en trouver une adaptée. Ironie de la situation je n’ai jamais aussi bien coiffée avec du volume et une coupe super sympa !!!
    Et à ce jour j’en viendrais presque à la regretter car je n’ai toujours pas récupéré une vraie densité de cheveux, mais la santé est là et oui c’est vraiment l’essentiel.
    Bravo pour toutes les initiatives que tu entreprends et la bouffée d’oxygène que cela peut apporter à toutes celles qui traversent cette épreuve mais dont nous sortons plus forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *