— QUOTIDIEN #19 – Le Coronavirus / COVID-19 pendant mon protocole contre le Cancer

La propagation fulgurante du Coronavirus m’a fait remonter de nombreux mauvais souvenirs liés au protocole anticancéreux. Apprécier un nouveau rythme de vie.

🧶 La propagation fulgurante du Coronavirus m’a fait remonter de nombreux mauvais souvenirs liés au protocole anticancéreux.

…APPRÉCIER UN NOUVEAU RYTHME DE VIE…

🧶 De nature hyperactive, j’avais au départ mal vécu les 5 mois de chimiothérapie de l’an dernier. J’aurais aimé faire plein d’activités mais mon corps (hémoglobine / globules blancs) était trop faible. J’ai dû apprendre à apprécier les journées repos / netflix /plaid ; aimer mes nouvelles activités « tranquilles » : DIY de bijoux et tricot ; faire moins de sorties loin de chez moi entre amis ou en famille ; prendre sur moi lors des hospitalisations. Depuis, j’avais moins de contraintes et m’étais mise à de nouvelles activités artistiques et sportives (notamment via l’Association Skin).

🧶 Aujourd’hui, rebelote : elles sont suspendues. C’est oppressant d’avoir une vie qui s’impose à soi, sans que l’on n’ait rien demandé, et ce, à plusieurs reprises.

…LE BILAN SANGUIN AFFAIBLI…

🧶 On m’a annoncé que j’avais un cancer du sein en septembre 2018. J’ai donc commencé mes traitements qui peuvent conduire à de l’aplasie / neutropénie (forte baisse des globules blancs / neutrophiles, qui aident le corps à lutter contre les infections) en automne / hiver. Je me suis fait vacciner contre la grippe. J’avais malgré tout peur que l’on me transmette un virus, une bactérie, ou que sais-je en raison de mon bilan sanguin affaibli.

🧶 Aujourd’hui, c’est reparti, je suis partagée entre la peur d’être plus fragile qu’une personne non touchée par le cancer et d’autre part entre le lassement de toujours avoir peur de quelque chose.

…RESPIRER A TRAVERS UN MASQUE…

🧶 La dernière fois que j’ai dû porter un masque avant COVID-19, c’était pour respirer du gaz Meopa lors du retrait de mes redons suite à ma mastectomie. J’en parle dans mon post sur le jour où j’ai retiré mes redons sur un air de piano.

🧶 Aujourd’hui, j’ai des masques de protection respiratoire de type FFP3 que j’utilise lorsque je suis obligée de passer par des zones où il y a beaucoup de trafic. Merci encore à mon amie J. ❤️ Je ne peux m’empêcher de me remémorer ces souvenirs de l’an dernier. C’est le genre de souvenirs que notre mémoire écarte assez vite car bien douloureux, mais qui peut également remonter à la surface.

…FRANCHIR DES OBSTACLES…

🧶  Le rêve récurrent qui m’a suivi pendant mon protocole est celui du parcours du combattant. Je suis poursuivie, je me cache, tout en franchissant des obstacles et en respectant des règles. Cela symbolise mon protocole rythmé qui m’a été administré pour me sortir du cancer.

🧶  Aujourd’hui, des consignes nous ont été indiquées pour que l’on soit débarrassé du COVID-19. J’ai ce même sentiment de mise en marche à la bataille… Et vous ?

…JE FINIS PAR AFFRONTER LA RÉALITÉ…

🧶 Bref, j’ai beaucoup réfléchi à mes réactions que je ne comprenais pas. Après l’annonce de mon cancer, j’étais en déni car je ne voulais pas affronter la réalité. Je réalise que j’ai également été en déni au début du Coronavirus.

🧶  Depuis, j’ai essayé de tout analyser et j’ai réussi à comprendre qu’éviter de sortir (hors rendez-vous médicaux obligatoires / courses) était certes anxiogène mais que c’était le seul moyen de gérer la pandémie qui s’accélère dans le monde entier. Et puis au final,  quelques semaines, c’est long, mais je l’ai déjà plus ou moins fait. Cela ne changera pas le cours de ma vie mais peut en épargner d’autres.

…LE RÔLE DE LA SÉRENDIPITÉ…

✨  En cette fin de protocole, je comprends l’importance de la Sérendipité, l’art de rebondir sur ce qui nous arrive dans la vie, de bon comme de mauvais. Petit clin d’oeil au film documentaire Sérendipity que j’adore, de Prune Nourry. Je parle d’ailleurs de son film Serendipity dans ce post. Peut-être que le monde saura en tirer des conséquences pour être meilleur, qui sait ?

✨  J’ai une énorme pensée envers le personnel soignant qui prend des risques pour assurer notre santé et nous sauve.

❤️ Personnellement, j’ai prévu de profiter chez mes parents de mes parents, de lire, d’écrire, de faire du tri dans mes affaires, de dessiner, de cuisiner (avec les ingrédients sous la main !) et de faire mes séances de pilates et de relaxation à la maison. Et vous, quel est votre programme pendant cette période ?

❤️ Et surtout, prenez bien soin de vous !

Crédit Photo : The Putsch Girls

3 commentaires sur “— QUOTIDIEN #19 – Le Coronavirus / COVID-19 pendant mon protocole contre le Cancer

    1. Bonjour Maria,

      C’est drôle que tu parles de ce livre car je comptais faire un article dessus ! Je l’ai lu l’été dernier et l’ai adoré !
      Ce sera donc mon article de la semaine prochaine, je te remercie pour l’information 😘

      Carole

  1. Chère Carole,
    J’ai bien pensé à toi au début du confinement, à toi qui te faisais une joie de reprendre ton travail, de rependre un peu une vie normale, et …. patatra

    Je pense beaucoup
    – aux personnes en cours de traitement. C’est déjà tellement dur en temps normal, et là, c’est encore pire. A l’angoisse du cancer & ses traitements se rajoutent l’angoisse du Covid, sans pouvoir bénéficier du soutien des amis, de la famille, qui peuvent passer les voir pour remonter le moral, faire des courses, le ménage, papoter, écouter, pleurer avec …. Sans pouvoir bénéficier des soins de confort pourtant si essentiels, kiné, esthétique, ateliers divers, …
    – aux soignants qui ne peuvent pas s’occuper aussi bien de leurs patients qu’ils aimeraient, à leur peur de transmettre le Covid à leurs patients fragilisés !!!

    Pour ma part, j’avais été à Curie le vendredi juste avant le confinement (et je me préparais déjà au confinement inévitable) dans le cadre du suivi mensuel de mon essai clinique (qui vise à réduire les risques de récidive de mon type de cancer)
    L’oncologue m’a fortement recommandé de télétravailler. J’ai donc démarré mon confinement dès le WE.

    La 1e semaine a été difficile. Comme pour toi, cela m’a ramené au “confinement chimio”, enfin, celui des 2 dernières cures et le mois d’après.
    De plus, l’essai clinique diminue l’immunité, mais je reste dans les normes.
    Je flippais, devenais complètement hypocondriaque ! Puis je me suis raisonnée ….
    Je sors faire les courses, tous les 2/3 jours, en faisant bien attention. Les gens respectent globalement les distances.
    Je ne flippe plus, le fait d’avoir eu un cancer a priori ne nous met pas plus en risque (d’après les infos disponibles à ce jour, cf sur le site de Curie)
    Et non prioritaire, mon essai clinique est maintenant en pause, je vais récupérer d’ici qq jours mon immunité normale.

    Je me sens maintenant comme la plupart des gens dans ma situation de célibataire, parisienne, connectée 😉
    Un peu angoissée à l’idée de le choper ou le refiler (je fais très attention)
    assez angoissée sur le devenir de ma boite, dans l’événementiel (mix de congé, télétravail, chômage partiel)
    beaucoup au téléphone (je suis très bavarde, cf la longueur de mes posts sur ton blog)
    Hâte de revenir à une vie normale, ….

    Courage à toutes & tous !!!!
    Nous allons y arriver (mais ça sera dur)
    Bises & Câlins à tous & toutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *