— CHIMIOTHERAPIE #17 — Une séance type de chimiothérapie

Avant ma première cure, je ne savais absolument pas comment pouvait se dérouler une séance de chimio. J'espère que mon témoignage pourra servir à certain.e.s.

📜 Ma mère et/ou mon père m’ont toujours accompagnée à mes séances de chimiothérapie, sauf à 2, dont la première. C’est mon amie C. qui m’a accompagnée pour cette première chimio en 2018. C’était une première pour nous deux. « Carole, est-ce que je serai à côté de toi ? Est-ce qu’il y aura d’autres personnes à côté de nous ? Je nous ramène un magazine ou un petit jeu ? Un goûter ? ». Je ne savais répondre à aucune de ces questions. Je ne savais absolument pas comment pouvait se dérouler une séance de chimio. Nous avions donc décidé toutes les deux d’apporter de quoi nous occuper dans la salle d’attente puis pendant l’injection.

📜 J’aurais aimé à l’époque pouvoir lire le témoignage d’un.e patient.e racontant comment se passe une chimiothérapie et j’espère que le mien pourra servir à certain.e.s. Mon témoignage est celui de mon expérience à l’Institut Curie de Paris. Le déroulement d’une séance peut varier d’un hôpital à un autre et selon le protocole.

Parée pour le départ !

🧴 Juste avant de partir de chez moi, je mets la crème anesthésiante et le patch hypoallergénique sur mon cathéter, pour que la piqûre sur le cathéter soit indolore.

💊 Pour l’AC et le Taxol, j’avais parfois des médicaments à prendre (antiémétique = médicament qui agit contre les vomissements et les nausées ; et antihistaminique = médicament qui réduit le risque d’allergies) ou des piqûres à faire en amont ou en aval de la séance de chimiothérapie (dont le but est de stimuler de croissance des globules blancs).

Arrivée à l’hôpital :

🤝 Lorsque je me présente à l’accueil de l’hôpital de jour, j’indique toujours si je suis accompagnée ou non. En effet, lorsque ce n’est pas le cas, il y a une salle où il y a davantage de patients au mètre carré et donc sans place avec chaise prévue pour l’accompagnant. Il y a toutefois généralement moins d’attente pour cette salle donc les fois où j’étais pressée (rendez-vous ou train ensuite par exemple), je prévenais que cela m’était égal d’être dans la salle sans accompagnant si cela me permettait de passer plus vite.

🛏️ Quand c’est mon tour, on m’installe soit sur un fauteuil, soit sur un lit. N’hésitez pas à indiquer à votre arrivée si vous avez une préférence entre l’un ou l’autre. Nous sommes plusieurs patients à être installés par salle, séparés par des paravents. Au début, je voulais absolument un lit. Au final, j’avais 1h d’injection pour l’AC et 1h30 pour le Taxol. Sur un total de 16 cures, je me suis endormie seulement 2 fois. Avec les bip bip fréquents, il est difficile de ne pas rester éveillée. J’ai donc préféré les fauteuils, plus confortables quand on reste en position assise. Les lits sont plutôt réservés pour les personnes ayant des injections de plus longue durée.  

L’infirmière entre en jeu :

💉 Elle commence par accrocher sur un portant toutes les solutions à injecter. Puis, elle nettoie la zone du cathéter. Ensuite, elle pose l’aiguille sur le pack et teste le reflux avant d’injecter le produit physiologique (voir mon post sur le produit physiologique).

☃️ L’infirmière nous propose aussi de nous donner un casque réfrigérant ou les gants + chaussettes réfrigérants selon le type de chimio que vous avez. Je vous invite à lire mon article sur le casque réfrigérant.

👉 Enfin, elle lance les prémédications (antiémétique, cortisone, …), puis la chimio (en 1 ou 2 fois pour moi) et pour finir elle lance le sérum physiologique pour rincer.

⏰ Un appareil sonne à la fin de chaque étape. C’est un vrai concert comme nous sommes nombreux à la ronde !

😋 Il arrive que du personnel fasse le tour des salles de chimiothérapie pour proposer une boisson froide ou chaude et des petits gâteaux.

✌🏼 A la fin, elle enlève l’aiguille et pose un pansement (avec du sparadrap hypoallergénique si vous le demandez) et c’est terminé !

😴 Pour ma part, les chimiothérapies me fatiguaient beaucoup mais la fatigue ne survenait pas pendant ou directement après l’injection. Sous Taxol, c’était tout le contraire, voir mon post : « il est 4h30 et je pète la forme ». Je vous invite aussi à lire mon article “1 chimio 1 cadeau” si ce n’est pas encore fait !

Et vous, si vous avez fait toute ou partie de vos chimio, est-ce qu’elles se sont déroulées comme les miennes ?

Crédit Photo : Etam

2 commentaires sur “— CHIMIOTHERAPIE #17 — Une séance type de chimiothérapie

  1. Bonjour
    Merci pour votre site très beau et très agréable.
    Je vais commencer une chimiothérapie très prochainement, j ‘avoue que je suis perdu dans le choix de crèmes pour pour protéger mon corps.
    Avez vous des conseils à me donner pour protéger mon corps durant cette période.
    Merci d avance
    Nadia

    1. Bonjour Nadia,

      Merci pour ton gentil retour sur mon blog.

      As-tu la possibilité de participer à un atelier Belle et Bien ? :

      Ton centre de soins organise peut être des ateliers sur place. On te donnera à la fin de cet atelier une multitude de soins et maquillage adaptés pour la chimiothérapie.
      De mon côté, j’ai utilisé les crèmes de cette trousse pour le visage :
      – Matin : Toleriane ultra – la Roche Posay
      – Soir : Hydraphase intense Masque – la Roche Posay
      –> J’en ai été très satisfaite et ai gardé une peau du visage bien hydratée pendant mes chimiothérapies.

      Tu trouveras aussi ici mes retours sur les crèmes pour le corps (plutôt en cas de chimio orale qui dessèche beaucoup les mains et les pieds) : https://theputschgirls.fr/chimiotherapie-15-oh-my-cream-les-indispensables-pendant-la-chimiotherapie-par-voie-orale/

      N’hésite pas Nadia si tu as d’autres questions !
      Je pense bien à toi pour ton début de chimiothérapie, je t’envoie plein de force et mes ondes positives ✨❤️

      Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *