— OPERATION #2 — Réeducation & Kiné

Après une mastectomie, tumorectomie ou autre opération dans les traitements anticancéreux, la rééducation et les séances de kiné jouent un rôle clé. Il faut notamment

L’appréhension de regarder la zone opérée :

Après mes conseils sur les Bagages pour l’hôpital, voici mes astuces pour la rééducation post mastectomie / tumorectomie / autre opération dans le cadre des traitements anticancéreux  !

⁉️ Après l’opération, le corps est chamboulé.

👀 Mon chirurgien et ma kiné ont bien insisté sur l’importance de regarder la zone opérée (aka mon sein gauche) tout en la touchant / massant pour que le cerveau comprenne que cette zone est encore « vivante ».

📋 C’est douloureux au début (tant au niveau physique que psychologique) mais mieux vaut débuter ses exercices de rééducation le plus tôt possible. Plus on attend et plus cela prend du temps de retrouver sa mobilité… ❤️

Pourquoi je ne ressens plus ma peau comme avant ?

🤔 Les jours qui suivirent ma mastectomie, j’avais vraiment peur de toucher mon sein gauche. Le ressenti est altéré comme les nerfs sont lésés. J’avais l’impression que cette partie de mon corps était encore à moitié anesthésiée, je touchais sans rien sentir.

⚡️ Parfois, j’avais l’impression que des petites décharges électriques émanaient de mon sein opéré. C’était très désagréable. Les fibres sous la peau mettent du temps à se reconstruire. Selon l’endroit où les nerfs ont été coupés, la sensation peut rester altérée.

🐾 Petit à petit, je me suis forcée, à toucher et à regarder la zone opérée, un peu chaque jour, en me répétant que c’était pour mon bien.

⌛️ Aujourd’hui, cela fait 5 mois et demi que j’ai été opérée et 3 mois que j’ai fini la radiothérapie. Je sens presque mon sein autant que le reste de mon corps. L’amélioration est remarquable.

Qu’est-ce que je fais maintenant ?

👩🏻‍⚕️ Environ 3 semaines après l’opération, vous irez chez un kinésithérapeute pour faire des exercices adaptés, selon le degré de mobilité que vous avez déjà récupéré. J’ai choisi de faire mes séances au Cabinet Kiné 15 Les Volontaires à Paris, avec Christel Theobald, qui est spécialisée en rééducation du cancer du sein. Je vous recommande vivement de choisir un kiné spécialisé dans la prise en charge des patients atteints du même cancer que vous. J’ai fait 2 séances par semaine pendant 4 semaines. Puis, j’ai alterné entre 1 et 2 séances par semaine. Je comptabilise au total 24 séances à ce jour (pause pendant la radiothérapie & les vacances). Mon chirurgien souhaite que je continue les séances de kiné pour que la peau s’assouplisse encore et encore. Objectif : meilleure reconstruction possible.

😇 Les massages du kiné autour de la cicatrice aident la peau qui s’est rétractée à redevenir plus souple. J’ai eu des compliments par des docteurs sur la souplesse qu’avait retrouvée ma cicatrice, j’étais ravie ! Je vous parlerai dans un prochain article du super travail de ma kiné sur la corde qui s’est formée en-dessous de mon aisselle (effet secondaire possible…) !

💸 Si vous voulez être remboursé(e)s à 100%, demandez les honoraires au cabinet de kiné sélectionné (pour voir de combien est le dépassement le cas échéant) puis posez la question à votre mutuelle.  

Et vous, comment s’est passée / se passe votre rééducation ?

Crédit Photo : The Putsch Girls

5 commentaires sur “— OPERATION #2 — Réeducation & Kiné

  1. Kikou

    Intéressant ton récit 👍. Il peut aider celles pour qui tout est nouveau, celles qui viennent d’apprendre qu’elles vont vivre un tsunami pendant presque un an 🤢

    J’ai fait 55 séances de kiné.. douce au début, ensuite un peu plus intense.. je bouge mon bras comme avant, peut-être un peu moins quand je le lève mais çà ne m’empêche pas de pratiquer mes sports, de jardiner, de m’occuper du ménage !

    Ceci dit, on me conseille une kiné spécialisée en drainage lymphatique afin d’essayer de me soulager des douleurs causées par la paresthésie 😨

    Bien à toi 😘

  2. Hello again 🙂
    Vive la kiné !!!
    J’ai eu mastectomie partielle & curage axillaire (on enlève une partie de la chaîne ganglionnaire du bras) en juillet 20018. Donc risque de lymphoedème (le syndrome du gros bras).
    A Curie, après mon opération, une kiné est venue pour nous indiquer quels exercices faire pour la mobilité du bras.
    J’avais demandé & eu des séances de kiné pour travailler la mobilité, de drainage lymphatique pour réduire le risque (et réveiller les ganglions restant & traumatisés par la perte de leurs camarades 😉 ) et travail sur les cicatrices.
    J’ai vite retrouvé une mobilité correcte mais je fais toujours des séances de kiné drainage car mon bras a tendance à gonfler un peu & les vaisseaux lymphatiques à se boucher un peu (la fameuse corde). Je suis à un rythme léger. 2/3 séances par mois au max en fonction des besoins.
    Entièrement d’accord avec toi sur l’importance de la kiné.
    La difficulté est de trouver le ou la kiné qui connait bien & qui soit dispo…..
    On est en ALD, donc, normalement, pris à 100% (sur ordonnance), et donc les kinés sérieux ne sont pas censés faire des dépassements pour les patients en ALD (mais bon, on n’a pas toujours le choix si peu de kinés dispo, le conseil donné vis à vis de la mutuelle est excellent)
    Même si vous n’avez pas eu de curage axillaire mais juste la technique du ganglion sentinelle, demandez des séances de kiné pour la mobilité & les cicatrices. C’est important & ça fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *